Jason Moran

Modernistic

(Blue Note 7243539238/Emi)

Lorsque la grandeur d'un musicien est décrite par d'autres musiciens, cela sonne tout de suite plus juste. Le jeune pianiste new-yorkais Jason Moran aurait pu, il y a dix ans, être survendu et écrabouillé par sa major. Aujourd'hui, après plusieurs disques de formation, il est le fils putatif d'Andrew Hill qui l'embue d'éloges. Et il sort un solo ahurissant. Des thèmes, volés au début et à la fin du jazz, de James P. Johnson à Afrika Bambataa, de Muhal Richard Abrams à Jason Moran. Soit le survol le moins compassé d'une trajectoire séculaire. Ne pas le dire trop fort, mais Moran à gueule d'ange est le nouveau Monk. Modernissime.