Beau titre pour un très beau disque. Suffira-t-il à déclencher chez le mélomane l'envie de le préférer à la myriade d'autres excellents disques d'excellents trios piano-basse-batterie? Toute la difficulté vient de là. Parce que, la décision prise, le reste est affaire d'évidence. Celle d'une supériorité indiscutable dans l'excellence, justement, John Taylor étant actuellement dans une phase de créativité époustouflante. Avec le flegme qui le caractérise et qui est, musicalement, l'une de ses cartes maîtresses dans l'élaboration d'un registre du clair-obscur dont chaque disque semble affiner les nuances.