Milton Nascimento & Belmondo. (B Flat/Musikvertrieb)

Les frères Belmondo - des Brecker à la sauce varoise - ont un jour appelé Yusef Lateef, leur héros à la flûte beatnik, pour se refaire un répertoire auprès du plus grand. Sur leur lancée, ils croisent aujourd'hui Milton Nascimento, un bossa noviste aux pieds solides. C'est une idée géniale que de refaire leur portrait aux tubes de Milton, avec sa voix d'angelot replet. Les Belmondo le traînent aussi du côté de Ravel («Berceuse sur le nom de Gabriel Fauré»). On sait bien qu'il n'y a qu'un pas des impressionnistes français aux Brésiliens de la douceur compulsive. Milton, depuis longtemps, n'avait sonné aussi installé en lui-même.