Quarante mille négatifs, 15 000 épreuves argentiques, 23 000 diapositives, des livres, des archives personnelles, des imprimés: à l’étage du Centre d’iconographie de la Bibliothèque de Genève (CIG), l’œuvre de Dany Gignoux occupe des mètres et des mètres linéaires. Une image couleur de Miles Davis est posée à côté d’un carton étiqueté Claude Nougaro, lui-même appuyé sur une boîte Dizzy Gillespie. Véronique Goncerut, conservatrice et commissaire de l’exposition Pure Gignoux!, vole de l’un à l’autre avec l’aisance de celle qui connaît ses gammes par cœur.