Il a l'allure sublime d'un escogriffe. Le bassiste américain Steve Swallow, Pygmalion de la pianiste Carla Bley, conçoit ici l'un de ses plus beaux disques. En concert, sur la scène du Ronnie Scott londonien, ses quatre cordes au son inimitable reproduisent une pulsation quasiment oubliée, un swing tactile. En quintette (Chris Potter, Barry Ries, Mick Goodrick et, surtout, Adam Nussbaum d'une effrayante lisibilité), le groupe travaille au corps le répertoire du leader. Un éclat presque désuet et séduisant.