Tord Gustavsen

Changing Places

(ECM 1834/Phonag)

On vous dit, pour vous appâter, qu'en Norvège le disque de Tord Gustavsen repose pratiquement en chaque foyer. Le Keith Jarrett du Nord, mais, plus encore, un pianiste qui ne va pas nous encombrer les esgourdes de méchantes notes dissonantes et de phrasé crochu. Tord Gustavsen en son trio reproduit l'impact sonore d'un désert sans oasis, d'un lac après l'orage, d'une peau pommadée. Le label ECM devrait cesser de produire du lisse à la chaîne. Cela nuit à l'essentiel de son catalogue, par ailleurs cohérent.