Un miracle à l’italienne. Tel est le cadeau du metteur en scène Jean Bellorini à Molière pour son 400e anniversaire. C’était l’autre soir au Théâtre national populaire de Villeurbanne (TNP), nef bondée comme pour une grand-messe. Tartuffe en soutane et à genoux sur une table de banquet digne de la sainte cène pose des pattes poisseuses de concupiscence sur la belle Elmire, l’épouse de son protecteur. Elle l’a tisonné, elle aussi sur la table, elle aussi en position de prière. Lui, c’est Federico Vanni, elle, Teresa Saponangelo. Ils jouent dans la langue de Fellini et ils sont irrésistibles.