Une jeune femme noire s'évade d'une étrange prison médicalisée, en pleine forêt équatoriale du Congo-Brazzaville. Sa fuite la conduit à un camp de réfugiés où travaille un médecin français désabusé, plein de doutes sur les motivations réelles de l'ONG humanitaire qui l'emploie. Autour du camp, une mêlée confuse de troupes régulières ou irrégulières, congolaises ou angolaises… et une poignée de Japonais, venus pour une mission très particulière.

Dans un pays où la vie n'a presque aucune valeur, on ne s'étonnera guère que puisse se développer une odieuse et secrète exploitation de femmes aux corps trafiqués par des émules du Dr Mengele. Spécialiste des questions d'armement et de défense, l'auteur de ce thriller bien documenté entend mettre en scène «l'univers caché des grandes causes humanitaires», les vilains petits secrets des ONG condamnées à se faire concurrence pour trouver l'argent nécessaire à leurs nobles activités – mais la dénonciation paraît ici convenue et peu convaincante. Reste un bon roman d'action, haletant, efficace, bien rythmé, comme il se doit.