Jean-Loup Amselle

Vers un Multiculturalisme français, L'empire de la coutume

Flammarion, coll. Champs, 186 p.

La France, forte de ses principes universalistes, peut-elle résister au multiculturalisme qui la guette? Ou bien la mondialisation à l'œuvre et l'affaiblissement de l'Etat-providence qui s'y attache auront-ils raison de l'assimilation des citoyens isolés, dont la République avait fait son principe de base? Ce n'est pas tant la pénétration de la société française par les idées nord-américaines – la discrimination positive, notamment – qui alerte Jean-Loup Amselle. C'est d'abord la prégnance d'un schème, celui de la «guerre des deux races», comme disent les anthropologues spécialistes de l'Afrique noire. Il en relève la trace dans notre histoire nationale (la guerre entre la race des Francs et celle des Gallo-Romains) comme, après, dans l'aventure coloniale et son principe de «régénération assimilatrice». La voie ainsi tracée est large pour la revendication identitaire, dût-on y perdre «ce qu'il y a d'universel en chacun de nous».