chanson

Jenny Hval, «Viscera»

On n’avait encore jamais posé l’oreille sur le travail de la Norvégienne Jenny Hval, et à peine entendu ici ou là le nom de son ancien projet, Rockettothesky.

Genre: chanson
Qui ? Jenny Hval
Titre: Viscera
Chez qui ? (Rune Grammofon/www.runegrammofon.com)

On n’avait encore jamais posé l’oreille sur le travail de la Norvégienne Jenny Hval, et à peine entendu ici ou là le nom de son ancien projet, Rockettothesky. Impardonnable manquement, car on a là sans conteste quelqu’un pour qui l’exercice de secouer et étirer les contraintes du genre appelé «chanson» est une seconde nature. Multi-instrumentiste (guitare, orgue, cithare) autant que vocaliste, Jenny Hval a travaillé pour cet album avec deux piliers de la scène d’improvisation osloïte – Håvard Volden et Kyrre Laastad –, et le résultat s’en ressent de manière heureuse: le format long des titres (6, 7 minutes) laisse à ceux-ci le temps de s’échapper en variations qui sont autant de changements de niveaux. Sans que le propos se perde, on peut ainsi assister à l’éclosion d’une multiplicité d’intuitions vocales ou instrumentales tenues juste ce qu’il faut pour qu’elles parviennent à maturité. Le tout soutenu par une voix dont la plasticité (intonation claire à la Essie Jain, vagues réminiscences de Louise Rhodes, basculements vers une forme de proto-yodel) ne trahit ni l’identité ni l’intensité.

Publicité