Le covid n’a pas que des inconvénients. Parce que le programme Extra Time du far° de Nyon n’a pas pu avoir lieu l’an dernier, les jeunes artistes qui y participent cette année ont eu deux ans pour peaufiner leur projet. Ça se sent? Oui, les propositions supervisées par l’artiste Adina Secretan sont abouties. Et osent les silences et les temps arrêtés, ce qui témoigne d’une grande maturité.