Il arrive sec comme un triathlète, un peu planqué derrière ses lunettes de compétition et sa casquette old school, mais l’impression est extraordinaire: Jo Nesbø est un concentré de magnétisme, cerné par tous les talents. Il aurait dû passer footballeur professionnel – c’était le meilleur junior de sa génération – avant que ses deux genoux ne le lâchent. Puis il est devenu musicien numéro un en Norvège avec son groupe Di Derre, le temps de quatre albums dans les années 1990. Avant de rencontrer la gloire mondiale avec des polars d’une richesse unique: son héros, l’inspecteur Harry Hole, sombre, charismatique et alcoolique, dit tout des tares humaines et de celles de nos sociétés malades. Autour de lui, une galerie de personnages si riches et attachants qu’on a très vite fait de se les approprier et de rentrer dans un univers qu’on ne veut plus quitter.