Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire

classique

Johann Ludwig Bach, «Trauermusik»

(harmonia mundi/harmonia mundi-Musicora) Ne vous laissez pas tromper par le titre de ce disque. La Trauermusik de Johann Ludwig Bach (1667-1731)...

Genre: classique
Qui ? Johann Ludwig Bach
Titre: Trauermusik
Chez qui ? (harmonia mundi/h. mundi-Musicora)

Ne vous laissez pas tromper par le titre de ce disque. La Trauermusik de Johann Ludwig Bach (1667-1731), lointain cousin du grand Johann Sebastian, actif à la cour de Saxe-Meiningen, est bien plus enlevée qu’on peut l’imaginer. Point d’affliction morose, ici, mais plutôt une réflexion sur la mort et le poids de la vie terrestre qui débouche sur la libération de l’âme. Cet oratorio à double chœur et double orchestre, parsemé de récitatifs et d’arias, regorge de pages inspirées. Il suffit d’écouter la fin de la «Première Partie», dramatique à souhait, pour saisir le talent de Johann Ludwig Bach. Ailleurs, il y a un lyrisme simple et direct, une fraîcheur qui touchent droit au cœur. Cette redécouverte majeure, on la doit à Hans-Christoph Rademann, à son excellent RIAS Kammerchor, à l’Akademie für Alte Musik Berlin et à de très bons solistes.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo culture

Le performeur Yann Marussich se fait imprimer Le Temps sur le corps

Un soir à la rédaction du Temps. La salle de réunion est transformée en labo photo géant éclairé de rouge. Au milieu de la pièce, l'artiste Yann Marussich, rendu photosensible. Sur son corps nu se développent des titres du «Temps». 60 spectateurs assistent à l'expérience qui dure 45 minutes.

Le performeur Yann Marussich se fait imprimer Le Temps sur le corps

n/a
© Arnaud Mathier/Le Temps