classique

Johannes Brahms, «Concerto pour piano No1»

Maurizio Pollini, 70 ans depuis le 5 janvier, signe sa troisième version du 1er Concerto du piano de Brahms avec le chef Christian Thielemann...

Genre: classique
Qui ? Johannes Brahms
Titre: Concerto pour piano N° 1
Chez qui ? (Deutsche Grammophon/Universal)

Maurizio Pollini, 70 ans depuis le 5 janvier, signe sa troisième version du 1er Concerto pour piano de Brahms aux côtés de Christian Thielemann – un concert donné avec la Staatskapelle de Dresde en juin dernier. Comme on pouvait s’y attendre, c’est le choc des titans. Le pianiste italien impose comme toujours sa griffe léonine. Les lignes sont claires, le jeu solidement architecturé. Pollini avance droit et avec rectitude, déterminé à ôter tout épanchement superflu. Ce que Thielemann gagne en opulence et rondeur, il le perd parfois en clarté (le début du concerto assez épais). On regrette que Pollini passe sur les clairs-obscurs de l’«Adagio» central (peu de nuances de couleurs) pour apprécier l’avancée et le ton impérieux (impressionnant «Finale»).

Publicité