Genre: classique
Qui ? John Cage
Titre: Sonatas & Interludes
Chez qui ? (Aeon/harmonia mundi–Musicora)

La musique de John Cage (né il y a cent ans) ne s’écoute pas comme une Sonate de Beethoven ou un cycle schumanien. Elle s’adresse d’abord aux sens avec un pouvoir de suggestion qui est celui de la philosophie orientale. Cédric Pescia l’a compris, qui offre une interprétation particulièrement fluide des Sonates & Interludes composés entre 1946 et 1948. Il entraîne l’auditeur dans un voyage hypnotique au fil de ces pièces pour «piano préparé». Cette technique, très novatrice à l’époque, consiste à introduire divers objets entre les cordes de l’instrument (vis de toutes sortes, pièces de caoutchouc, plastique…) pour en modifier les propriétés acoustiques. Il en résulte des sons magiques, tantôt voilés, tantôt cristallins, comparables à un petit ensemble de percussions (on pense au gamelan balinais). Le pianiste lausannois exacerbe la nature poétique de ces pièces. Il porte un soin particulier à l’échelle des nuances et dynamiques, le plus souvent entre piano et pianississimo. Il est précis rythmiquement tout en cherchant à affranchir cette musique de toute barre de mesure – en somme, de toute dimension temporelle. Envoûtant.