Bandini, La Route de Los Angeles et Demande à la poussière, les trois titres réunis chez Christian Bourgois, forment une trilogie largement autobiographique.

Ecrite dans les années 1930, John Fante ne la verra jamais publiée en entier. La Route de Los Angeles paraîtra de façon posthume dans les années 1980.

Fils d’immigrés italiens, né en 1909 à Denver, John Fante, petit gars des quartiers, a fait tôt le choix de l’écriture. Elle sera son viatique pour une vie libérée des humiliations.

Son mariage en 1937 avec Joyce le fait accéder d’un coup à l’opulence financière. Le succès de Pleins de vie lui permet d’acheter une maison à Malibu. John Fante flambe à tour de bras. Hollywood lui ouvre ses portes. Puis l’écrivain tombera dans un certain oubli.

C’est Charles Bukowski, l’auteur des C ontes de la folie ordinaire, qui le fera renouer avec le grand public. A l’époque, John Fante est gravement atteint par un diabète. Il meurt à Los Angeles en 1983. L. K.