livres

John E. Jackson, une vie en poésie

John E. Jackson revient sur son amour de la poésie dans un essai personnel où il convoque tour à tour Dante, Rimbaud, Mallarmé, et ses souvenirs personnels

Professeur de littérature, critique (notamment pour Le Temps), traducteur, poète lui-même, John E. Jackson a passé sa vie à lire et à étudier la poésie. Dans ce court essai, il raconte sa découverte, alors qu’il était adolescent, du texte Recueillement de Baudelaire. Quelque chose, alors, s’est ouvert en lui – «pas une fenêtre, non, plutôt une pièce dont j’avais jusque-là ignoré l’existence, une pièce intérieure». Le jeune homme qui n’était pas bon à l’école trouvait avec Baudelaire une porte pour s’échapper d’une éducation trop corsetée et qui réprimait, par pudeur, l’expression des sentiments. Et tant pis s’il ne comprenait pas le sens de ce Recueillement, les mots agissaient en lui par leur musique et donnaient à sa vie une profondeur nouvelle, celle des émotions et de la beauté.

C’est parce qu’il a lu ce texte que John E. Jackson a décidé de consacrer l’essentiel de son existence à l’étude de la poésie. Depuis, il se récite des poèmes au quotidien, en prenant sa douche ou en allant acheter du pain.