Festival de Locarno

John Waters, du trash aux honneurs

Jadis pestiféré, le réalisateur de «Pink Flamingos» et autres fleurons du cinéma de minuit a reçu un Léopard d’honneur pour son œuvre provocatrice et délirante. Rencontre rieuse avec le dandy de Baltimore

Quand il s’est agi d’introduire A Dirty Shame (2004), Lili Hinstin a eu un doute. La directrice artistique s’est tournée vers John Waters, très smart dans son blazer azur, et a dit «c’est impossible à présenter». Avec un rire canaille, il a jeté: «De retour dans l’égout d’où je viens.» Il a précisé que son père, 80 ans à l’époque, avait vu le film et eu pour commentaire: «C’était drôle, mais j’espère ne plus jamais le revoir»… Aux Etats-Unis, A Dirty Shame a reçu le «baiser de la mort»: interdit aux moins de 17 ans! Le cinéaste ne comprend pas. C’est «une interdiction aux plus de 17 ans que mériterait un film aussi bête que celui-ci.» Ce n’est pas entièrement faux.

Tous les articles sur le Locarno Festival