Impossible pour Johnny Hallyday de mieux lancer et affoler la billetterie de ses prochains concerts agendés dès mai 2009 qu'en annonçant: «Ce sera ma dernière tournée.» En 2010, Johnny raccrochera donc, en vieux cow-boy fatigué «des chambres d'hôtel et des piqûres de cortisone». Il l'a promis-juré dimanche soir sur le plateau du 20h de TF1, ainsi que dans un entretien publié dans le Parisien de lundi. Tout en promettant à son public qu'il «continuera[it] à faire des disques et des films».

L'argumentaire est clair: «En 2009, ça fera exactement cinquante ans tout rond que je suis sur les routes. Je crois qu'à un moment, il faut arrêter [...] tant qu'on est bien, par respect pour le public.» Avant d'ajouter: «Je ne voudrais pas être pathétique.» A 64 ans, le rockeur vient de publier Le Cœur d'un homme, disque de blues dont il rêvait depuis des lustres. Il a baptisé «M'arrêter là» son épilogue scénique prévu dans les stades de France.