Joachim Sebastiano Valdez est le pseudonyme d'un Français d'une cinquantaine d'années qui gère, près d'Avignon, une petite entreprise de production et de formation à l'audiovisuel. En 1983, déjà, il publie Un Hiver de notre histoire, un roman d'adieu au Parti communiste auquel il a appartenu pendant quinze ans. Puis, les choses de la vie et les aléas de l'édition ralentissent sa carrière littéraire. Il revient en 2001 avec Trente Loups gris aux Editions de l'Ecailler à Marseille. L'héroïne de ce polar est une femme, cadre dans la gendarmerie, Clara Wyler. Valdez lui donne des origines chiliennes car il se considère lui-même «Chilien de cœur», à la suite d'une histoire d'amour dans les années 1970. L'histoire a mal fini - rupture, mort - mais la passion pour l'Amérique latine est restée. En témoignent le pseudonyme et deux romans policiers qui se déroulent dans l'empire inca, vers 1450: Celui qui sait lire le sang et Puma qui sommeille. Valdez, qui se dit «artisan de l'écriture», espère, à travers ses livres, «mieux comprendre la condition humaine» et rêve de l'améliorer.