jazz

Jukka Perko Iiro Rantala, «It Takes Two To Tango»

Jukka Perko et Iiro RantalaIt forment un duo brillant. Y adhère-t-on ?

Genre: jazz
Qui ? Jukka Perko & Iiro Rantala
Titre: It Takes Two To Tango
Chez qui ? (ACT/Musikvertrieb)

Peut-être est-ce son côté démonstratif? Quelque chose empêche d’adhérer totalement à ce duo, par ailleurs brillant de bout en bout, entre les deux fines gâchettes du jazz finlandais que sont devenus Jukka Perko et liro Rantala. Il y a dans leurs échanges de haute voltige comme des effluves de cirque, avec ses trapézistes (la perfection technique de leurs mouvements), ses clowns (le piano de Rantala ne s’est jamais embarrassé de bon goût) et bien sûr ses prestidigitateurs («La Mamma» d’Aznavour franchit allègrement le cap des standards). Un lyrisme mesuré leur permet in fine de remporter la partie, surtout lorsque l’alto de Perko se coule dans la… «cool attitude» de Paul Desmond sur «Love Is So Beautiful». Allez, quatre étoiles et on n’en parle plus.

Publicité