L’Orchestre de la Suisse romande était au grand complet mercredi soir au Victoria Hall de Genève – 109 musiciens! – pour un concert mêlant deux œuvres de compositeurs suisses et la Symphonie alpestre de Strauss. On y découvrait une création mondiale de Richard Dubugnon, personnalité rayonnante née à Lausanne en 1968.

Richard Dubugnon s’est exprimé face au public pour donner quelques clés d’écoute à son œuvre; il a même chantonné la mélodie C’est si simple d’aimer d’Emile Jaques-Dalcroze qu’il cite à plusieurs reprises dans cette partition. Voilà qui tranchait avec l’atmosphère austère et compassée de certains concerts de musique contemporaine.