Classique

Kaléidoscope de couleurs à l’OSR

L’OSR au grand complet a servi avec panache Richard Dubugnon et Richard Strauss mercredi soir au Victoria Hall de Genève. La création du compositeur lausannois est un prodige d’orchestration aux influences toutefois assez prégnantes

L’Orchestre de la Suisse romande était au grand complet mercredi soir au Victoria Hall de Genève – 109 musiciens! – pour un concert mêlant deux œuvres de compositeurs suisses et la Symphonie alpestre de Strauss. On y découvrait une création mondiale de Richard Dubugnon, personnalité rayonnante née à Lausanne en 1968.

Richard Dubugnon s’est exprimé face au public pour donner quelques clés d’écoute à son œuvre; il a même chantonné la mélodie C’est si simple d’aimer d’Emile Jaques-Dalcroze qu’il cite à plusieurs reprises dans cette partition. Voilà qui tranchait avec l’atmosphère austère et compassée de certains concerts de musique contemporaine.