Genre:

Katsushika Hokusai (1760-1849) était doté d’un caractère impulsif et d’un tempérament querelleur. Il changeait si souvent de nom que l’inventaire de son œuvre est resté longtemps imprécis. Il déménageait sans cesse; il lui est même arrivé de le faire plusieurs fois en une seule journée, emportant avec lui un maigre baluchon et son matériel de peinture. Il dessinait, il peignait sans relâche avec une telle impétuosité que le nombre des feuilles qu’il a laissées est presque incalculable. Et comme il a vécu 89 ans, il est difficile de le comparer à un autre que Picasso. Pour la virtuosité et l’acharnement au travail, sans doute aussi pour le caractère, ils se valent.

La preuve? Hokusai Manga, le livre époustouflant qui paraît à La Martinière, 300 planches tirées de ses carnets de croquis, une toute petite partie de sa Manga puisqu’à partir de 1814 il en édita 14 volumes qui rassemblent près de 4000 planches. A la fois manuel de dessin destiné aux apprentis et aux graveurs, cahier de ses propres exercices, théorie du dessin et de la peinture, répertoire de motifs à réutiliser dans ses ouvrages, c’est l’une des meilleures initiations à l’art japonais par l’un de ses plus grands artistes.

Quand quelques planches d’Hokusai sont parvenues en Europe dans la deuxième moitié du XIXe siècle, des peintres comme Degas, Monet ou Van Gogh sont littéralement tombés à la renverse. L’agilité de la main, la fermeté et la souplesse du trait, l’immédiateté de la composition, la capacité de ramener des objets visuels complexes à des schémas efficaces, reconnaissables et vivants, le sens de la vue générale et du détail minuscule ont stupéfié des peintres encore marqués par les contraintes de l’académisme français. C’est un autre type de discipline que leur apportait Hokusai.

Car, malgré la spontanéité apparente de son trait et la liberté de ses mises en place, l’art d’Hokusai est le fruit d’une discipline implacable appliquée avec enthousiasme. Son lâcher-prise est le résultat d’un furieux exercice. Et la lecture de ce livre, un étonnement qui se renouvelle à chaque page.

Hokusai Manga. Carnets de croquis de Katsushika Hokusai, direction artistique de Takaoka Kazuya, textes de Nakamura Hideki et Uragami Mitsuru, Editions de La Martinière,696 p. Env. 64 francs