En 2016, Ken Loach remportait la Palme d’or avec I, Daniel Blake, un film bouleversant suivant deux damnés de la terre broyés par le système. Le cœur toujours bien accroché à gauche, le cinéaste britannique, 83 ans, poursuit la lutte avec Sorry We Missed You, en lice pour une éventuelle troisième Palme (après Le vent se lève en 2006), qui dénonce les nouvelles techniques d’asservissement du travailleur.

A Newcastle, la ville de Daniel Blake, Rick a beaucoup travaillé dans le bâtiment sans jamais réussir à s’en sortir financièrement. L’occasion de sortir la tête se présente avec PDF, une société de livraison à domicile où chacun est son propre patron et peut gagner plus en travaillant plus. Avec des horaires quatorze heures par jour, six jours par semaine, se précise l’espoir de devenir propriétaire et de payer les études des enfants. Mais il n’y a pas d’assurance, les absences et les arrêts maladie sont mis à l’amende… PDF est une mine d’or pour ses dirigeants, ses actionnaires, un enfer pour les coursiers, dont la vie est impitoyablement soumise aux signaux du biper.