Kirishima Kazuhiro

Mémoires d'un lutteur de sumo

Trad. de Liliane Fujimori

Picquier poche, 264 p.

Atteignant, à grand renfort de gâteaux de riz et de bouillons aux pâtes, cent vingt kilos, Kirishima Kazuhiro est un rikishi (lutteur de sumo) qui doit trouver ailleurs que dans son poids de quoi vaincre des adversaires parfois deux fois plus lourds que lui. Né pauvre, il intègre le monde du sumo à l'âge de 15 ans et s'en retire en 1996, à 37 ans – un âge bien avancé dans le milieu – après avoir connu une ascension laborieuse, la gloire, les blessures et la disgrâce. Styliste, spécialiste de prises rares, comme soulever ses adversaires plutôt que de les pousser pour les jeter à terre ou les faire sortir du dohyô (cercle sacré), Kirishima livre ici sa carrière et la vie quotidienne aux côtés de sa femme et de sa petite fille. Il dit surtout l'importance du shikiri, ce temps de concentration qui précède le combat, quand chaque adversaire, enveloppant l'autre du regard, tente de l'«absorber». L'assaut lui-même dure cinq à dix secondes. Mais ce sont, alors, deux vies, deux destins qui se bousculent.