C’est une ville-entreprise, une cité marquée pour longtemps d’un sceau, comme Clermont-Ferrand par Michelin. C’est à Rochester que George Eastman fonda Kodak en 1892, la société qui allait révolutionner la photographie durant le XXe siècle. Cent vingt ans plus tard, Kodak a déposé le bilan, faute d’avoir pris le virage numérique; l’entreprise vient de céder son millier de brevets pour 525 millions de dollars. La photographe lausannoise Catherine Leutenegger, elle, poursuit un travail entamé en 2007 sur cette ville désertée par son industrie phare.

Accrochage [Vaud 2013], avec quelques images de la série. Du 26 janvier au 3 mars au Musée des beaux-arts de Lausanne.