S’il est une violoniste iconoclaste, c’est bien Patricia Kopatchinskaja. Son violon décoiffe, à l’image du slogan «L’Automne, ça décoiffe!» accompagnant une réjouissante série de concerts organisée par l’Orchestre de chambre de Genève. Maxim Vengerov, Alexandra Conunova et le violoncelliste Mischa Maisky lui succéderont ces prochaines semaines.

Le chef hongrois Gabor Takacs-Nagy était aux commandes de l’orchestre, samedi soir au Victoria Hall de Genève. Son enthousiasme débordant, cette vitalité qu’il insuffle à chaque mesure, sa volonté de décaper le répertoire classique sans renier les bases de la tradition ont fait mouche dans l’Ouverture du singspiel Der Schauspieldirektor de Mozart – un lever de rideau pétillant!