Deux ans déjà que Kraftwerk était attendu à Genève. Mercredi soir, fin du suspense lorsque ont commencé à résonner les premières boucles de synthétiseur de Computer World. Le concert devait prendre place dans l’amortisseur de bruit de l’aéroport de Cointrin, c’est finalement l’Arena qui accueille les quatre hommes-machines et leur barda électronique. Et l’effet est immédiat: dès les premières notes, c’est un voyage temporel qui commence à bord de la soucoupe Kraftwerk.