«J’ai immédiatement eu la vision d’une cave à jazz la première fois que je suis entré», se souvient Philippe Dallais, le créateur du KVO. Le «caveau», c’est une petite salle voûtée au rez-de-chaussée d’une maison du XVIIIe siècle dans le centre du village de Corcelles (NE), devenue lieu de concert, et bien plus encore. On l’avait découvert cet été, lors d’un galop d’essai avec l’éblouissant Afrojazz des Romands de Cousin Marvin, qui nous avait occasionné une mémorable piloérection. Depuis, les poils de nos bras sont retombés, le KVO s’est structuré et a doublement inauguré ce dimanche sa programmation hivernale, avec le trio Musique sérafade. Doublement car le premier concert de 17h a rapidement fait un carton plein, en entraînant un second à 20h, tout aussi complet. Pour un total d’une centaine de personnes, ce qui correspond à «la configuration calme».