Il le dit dans la préface à ses Exercices de mythologie: Philippe Borgeaud a été fasciné dès l'adolescence par les histoires merveilleuses du Rameau d'or de James Frazer et par le Traité d'histoire des religions de Mircea Eliade. Le recueil d'études qu'il propose aujourd'hui est une façon de payer ses dettes à ceux qui lui ont ouvert l'immense territoire qu'il explore depuis plus de trente ans. Professeur d'histoire des religions à l'Université de Genève, Philippe Borgeaud enseigne aussi la mythologie à l'EPFL et dans des universités françaises et américaines. Il a publié un essai savant: Aux Origines de l'histoire des religions (Seuil, 2004).

Un réservoir de réponses

Ses Exercices sont d'une autre nature. On pourrait les comparer au best-seller de Jean-Pierre Vernant, L'Univers, les dieux, les hommes (Seuil, 1999) dans la mesure où ils révèlent un rapport personnel chaleureux aux mythes, mais à travers une approche moins systématique, plus éclatée. Formé aux méthodes de l'anthropologie et de la sociologie, Philippe Borgeaud souligne la façon que les Anciens avaient de considérer les dieux, avec une bonne distance, privilégiant à travers les rites «une pratique du bonheur». Le mythe n'est pas une croyance mais un récit fondateur qui, dans ses combinaisons avec d'autres, construit un système au sein duquel les hommes peuvent trouver, jusqu'à aujourd'hui, des réponses aux questions existentielles: la psychanalyse s'est nourrie de mythologie, la littérature ne cesse de puiser dans ce réservoir.

Philippe Borgeaud commence par raconter comment tout cela a débuté, «aux origines de la cité», entre Athéna et Héphaïstos. A partir de ce récit, il décortique le fonctionnement des mythes. Un bel essai sur le labyrinthe convoque Ariane, Thésée, le Minotaure et Dionysos. Les légendes liées aux abeilles, au miel le conduisent, au travers du dieu Pan, à la musique. Comparatiste, il suit le thème de la mort du Grand Pan jusque dans les mythologies nordiques. A propos d'une tête trouvée au Capitole, il explore le monde des oracles et des devins. Enfin, suivant l'injonction de Mircea Eliade de «rester fidèle à son adolescence», l'historien examine ce qui résiste, dans l'enseignement de ce maître, à la révélation de son engagement totalitaire, avant la guerre, dans la Roumanie de sa jeunesse.

Exercices de mythologie. Philippe Borgeaud. Labor et Fides, 220 p.