Un bon polar ne se contente pas d’offrir suspense et frissons. Il élargit notre regard à d’autres réalités que la nôtre. L’Affaire Myosotis, du journaliste québécois Luc Chartrand, spécialiste du Moyen-Orient, relève de cette catégorie-là. Construit autour d’un va-et-vient entre Israël et Gaza, son roman s’immisce dans les coulisses nauséabondes du conflit israélo-palestinien. L’Affaire Myosotis met en lumière la montée en puissance du lobby évangélique au sein du gouvernement canadien – un courant religieux pour lequel le soutien à Israël est un devoir prescrit par la Bible.