On voit très peu les personnages de Sergueï Skripal et de sa fille Youlia dans Affaire Skripal: l’espion empoisonné, qu’Arte propose ces jours en ligne et diffuse ce jeudi soir en intégralité à l’antenne. Constituée de trois longs chapitres sur la BBC, la mini-série est livrée ici en quatre épisodes de 45 minutes.

Sergueï Skripal, l’agent russe qui a longtemps fait double jeu et renseigné les Anglais, apparaît bien sur un banc de la ville de Salisbury, au sud de l’Angleterre, avec Youlia juste arrivée de Moscou. Nous sommes le dimanche 4 mars 2018, tous deux sont pris de convulsions, ils bavent. Les badauds s’en inquiètent, sans bien sûr avoir la moindre idée de ce qui se passe, ni de qui il est question. Une affaire sordide, politico-diplomatique, explose après les douleurs du père et de la fille. Theresa May, alors première ministre, ne tarde guère à mettre en cause la Russie de Vladimir Poutine, et à la désigner comme commanditaire de cette attaque.