livres

L’amour au féminin, une quête éperdue au cœur des Appalaches

Mesha Maren signe un premier roman sensuel et électrique sur des amours interdites dans une Amérique déclassée, en proie à la bigoterie et à la crise des opiacés

En cinéma, il y a Thelma et Louise. En littérature, il y aura désormais Jodi, Paula et Miranda. Les trois héroïnes du premier roman de l’écrivaine américaine Mesha Maren roulent sur les traces des deux personnages du film de Ridley Scott, devenu un classique du film féministe. Sauf que Sugar Run n’est pas un road trip ni une cavale suicidaire dans le Sud-Ouest américain pour s’émanciper du machisme et de la violence des hommes mais une échappée dans la région des Appalaches pour vivre librement une homosexualité féminine.

Lire aussi: L’adolescence, cette inoubliable transe