Les touristes s’y pressent avec tant d’ardeur qu’il faut prendre des billets jusqu’à plusieurs mois d’avance pour visiter les hauts lieux de l’Espagne musulmane à Séville, Cordoue ou Tolède. L’Andalousie médiévale incarne pour beaucoup un espace de tolérance et de dialogue entre les trois religions – juive, chrétienne, musulmane – qui se partagent alors l’espace méditerranéen. Une image idyllique qui ne représenterait, pour d’autres, que le rêve de quelques intellectuels naïfs. En Espagne comme ailleurs, l’islam aurait avant tout montré le visage du djihad et du fanatisme religieux.