C’était hier, Manu Larcenet était le roi de la terre. Il faisait les gros titres de la presse: «Larcenet explose Bettencourt», «Larcenet Prix Nobel de littérature (avec un livre d’images)», «Exposition Larcenet-Caravage», «Larcenet-Bouba le clash»… Mais ça, c’était du temps où il avait des idées. Aujourd’hui, c’est la dèche. Les médias ne parlent plus que de son naufrage artistique et psychologique.