Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Zaha Hadid à Rome en 2010.
© Pier Paolo Cito

Carnet noir

L’architecte Zaha Hadid est décédée

La créatrice a conçu de nombreux bâtiments marqués par son goût des formes originales

L’architecte irako-britannique Zaha Hadid est décédée à l’âge de 65 ans, a indiqué son agence jeudi. Désignée comme figure centrale du déconstructivisme, elle avait notamment dessiné le tremplin de Bergisel de saut à ski d’Innsbruck, qui l’a fait connaître, le Centre d’art contemporain Rosenthal à Cincinnati ou plusieurs musées, dont le complexe scientifique Phaeno à Wolfsbourg et le MAXXI, musée national des arts du XXIe siècle à Rome.

Son bureau a écrit que «c'est avec une grande tristesse que Zaha Hadid Architects confirme que Zaha Hadid est décédée subitement à Miami tôt ce matin. Elle souffrait d'une bronchite contractée plus tôt cette semaine et a eu une crise cardiaque pendant son traitement à l'hôpital», a indiqué son cabinet dans un communiqué.

L'équipe de l'architecte propose une biographie en forme d'hommage sur son site.

Elle a aussi conçu plusieurs ponts marqués par son goût pour les courbes et les entrelacs; parmi eux, celui de l’Exposition internationale de Saragosse, en 2008.

Zaha Hadid a été la première femme à recevoir en 2004 le prix Pritzker. Elle fut aussi la première à remporter la prestigieuse médaille d'or royale pour l'architecture en 2015, après Jean Nouvel, Frank Gehry ou Oscar Niemeyer.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo culture

Comment faire peur au cinéma?

Du «Voyage sur la Lune» à «La nonne» en passant par le «Projet blair witch»: comment le film d'épouvante est-il né et comment ses codes ont-ils évolué au fil du temps? Décryptage en images

Comment faire peur au cinéma?

n/a