Carnet noir

L’architecte Zaha Hadid est décédée

La créatrice a conçu de nombreux bâtiments marqués par son goût des formes originales

L’architecte irako-britannique Zaha Hadid est décédée à l’âge de 65 ans, a indiqué son agence jeudi. Désignée comme figure centrale du déconstructivisme, elle avait notamment dessiné le tremplin de Bergisel de saut à ski d’Innsbruck, qui l’a fait connaître, le Centre d’art contemporain Rosenthal à Cincinnati ou plusieurs musées, dont le complexe scientifique Phaeno à Wolfsbourg et le MAXXI, musée national des arts du XXIe siècle à Rome.

Son bureau a écrit que «c'est avec une grande tristesse que Zaha Hadid Architects confirme que Zaha Hadid est décédée subitement à Miami tôt ce matin. Elle souffrait d'une bronchite contractée plus tôt cette semaine et a eu une crise cardiaque pendant son traitement à l'hôpital», a indiqué son cabinet dans un communiqué.

L'équipe de l'architecte propose une biographie en forme d'hommage sur son site.

Elle a aussi conçu plusieurs ponts marqués par son goût pour les courbes et les entrelacs; parmi eux, celui de l’Exposition internationale de Saragosse, en 2008.

Zaha Hadid a été la première femme à recevoir en 2004 le prix Pritzker. Elle fut aussi la première à remporter la prestigieuse médaille d'or royale pour l'architecture en 2015, après Jean Nouvel, Frank Gehry ou Oscar Niemeyer.

Publicité