Certains spectacles sont de vrais moments de grâce, une fête des sens et du sens. «Les larmes des hommes», feu d’artifice qui réunit la langue acérée du Mozambicain Mia Couto et les sonorités fiévreuses des Cubains Lien Rodriguez, Reinaldo Pantoja et Roly Berrio appartient à cette catégorie bénie.

Il faut bien sûr aimer les grands mouvements, de l’âme et du corps, pour apprécier cette ode aux femmes lucides orchestrée par Patrick Mohr, metteur en scène genevois curieux des horizons lointains. Mais si on est prêts à vibrer large et à voguer sur la crête du fantastique, alors le plaisir est plein. Créé en mars 2014, le spectacle revient à la Parfumerie, à Genève, dès le 9 février. Entre la présence sud-africaine au festival Antigel depuis le week-end dernier et ces récits où le ciel entre dans la maison par la cheminée, Genève vit, ces jours, sous la bonne influence des esprits inspirés.

«Les larmes des hommes»? Une suite de nouvelles tirées du recueil «Le Fil des missangas», où les maris sont imbibés et négligents tandis que les épouses sont solides – de vrais piliers – et courroucées. Souvent, trop souvent, le mâle confond virilité et cécité, observe Mia Couto. Il ne voit pas quand il doit lâcher sa souveraineté pour laisser émerger sa sensibilité. Lorsque les coups et blessures volent à tous les étages, la vengeance soulage les délaissées. «Etant une moitié, je souffre doublement», témoigne Maria Metad, cachant dans son décolleté le poignard qui l’affranchira de son mari décidément très petit. Mia Couto est malin et très humain. Des qualités qu’ils partagent avec les comédiens embarqués dans cette aventure multimétissée (Cathy Sarr, Iyaima Martinez Navarro, Amanda Cepero, Léo Mohr) et les musiciens et chanteurs cubains.

Les Larmes des hommes, du 9 au 28 fév., Théâtre de la Parfumerie, Genève, 022 341 21 21, www.laparfumerie.ch; Les 11 et 12 mars, Equilibire-Nuithonie, 026 35 11 00, www.equilibre-nuithonie.ch; les 17 et 18 mars, Casino-Théâtre, Rolle, 021 825 12 40, www.theatre-rolle.ch; le 23 mars, Théâtre Valère, Sion, 027 323 45 61, www.theatredevalere.ch