Exposition

L’art pour combattre le sida

Traitements, deuil, diffusion, médiatisation: l’exposition «United by AIDS», au Migros Museum de Zurich, présente les regards d’artistes sur le virus du VIH, de son apparition à aujourd’hui. Et propose un nouveau récit nécessaire

C’est la lecture d’un article du New York Times de 2017 écrit par la journaliste Linda Villarosa qui a amené Raphael Gygax, curateur du Migros Museum, à concevoir l’exposition United by AIDS. L’article, titré «America’s Hidden HIV Epidemic», raconte la crise sanitaire sans précédent qui frappe les gays et bisexuels noirs aux Etats-Unis et spécialement dans les Etats du Sud. Les prévisions du Center for Disease Control and Prevention (CDC) indiquaient en effet en 2016 que près d’un Afro-Américain gay ou bisexuel sur deux risquait d’être infecté par le VIH au cours de sa vie.

Avec la mise au point des trithérapies en 1996, puis de la PrEP, traitement prophylactique pré-exposition, au début des années 2010, le visage de l’épidémie a changé. Le sida est devenu une maladie chronique, avec laquelle il est possible de vivre longtemps et en bonne santé. Mais la célébration des progrès de la recherche médicale fait trop souvent oublier que des millions de personnes dans le monde sont toujours affectées, que beaucoup d’entre elles n’ont pas un accès facile aux traitements et que la maladie est un vecteur important de stigmatisation au sein de populations déjà largement stigmatisées. C’est à partir de ce constat anti-triomphaliste que l’exposition doit être envisagée, notamment dans sa manière d’accompagner le tournant postcolonial de l’art en mettant à jour les récits, jusqu’ici occidentalo-centrés, qui ont jalonné l’histoire du sida.