L'art nord-américain de l'après-guerre, avec l'expressionnisme abstrait, puis surtout avec la sculpture minimaliste et la peinture pop'art, a si fort marqué la création, que pour nombre d'artistes des générations suivantes, cela reste, aux Etats-Unis, un problème à régler. Il faut tuer le père en quelque sorte. Pour un Tom Burr, né en 1963 à New Haven dans le Connecticut et dont le Musée cantonal des beaux-arts de Lausanne propose une rétrospective, cela passe par des assimilations et des relectures.

Ce qui n'est pas inintéressant quand Tom Burr reformule telle sculpture de Richard Serra ayant connu des déboires. Suite à une controverse, Tilted Arc avait en effet dû être retirée du square new-yorkais pour lequel Serra l'avait conçue. Burr, en l'imaginant sous forme de modules allégés, démontables et transportables, et d'une teinte légèrement différente, met le doigt sur ce qui peut déranger lors d'une implantation dans l'espace public.

Hommage à des figures décadentes

C'est moins intéressant quand Tom Burr, dans une démarche plus égocentrique, manifeste son désir d'endosser - et à la fois de récuser - le mouvement moderniste. Par de petits hommages à des figures décadentes comme Truman Capote ou Jean Cocteau, à travers des objets, des pièces de vêtements, des écrits et photographies étalés sur des panneaux pliables évoquant des transats, des chaises longues.

Par contre, le visiteur, dans cette exposition faite d'installations, d'éléments de mobilier ou de constructions architecturales (cabane de jardin, stalles pour chevaux, comptoir de bar), ne pourra qu'admirer la façon dont l'artiste et la commissaire, Florence Derrieux, les ont articulés, jouant entre le classicisme des salles et les lignes épurées des œuvres. Toutefois, le dialogue interne à chaque pièce reste imprégné d'américanisme et de contradictions; se plaisant, par exemple, à conjuguer le vinyle noir de l'underground et la blancheur des églises puritaines.

Tom Burr.Musée cantonal des beaux-arts de Lausanne (Palais de Rumine, pl. de la Riponne 6, tél. 021/316 34 45). Ma-me 11-18h, je 11-20h, ve-di 11-17h. Du 8 avril au 18 juin.