LaToya Ruby Frazier assume – et revendique – dans sa démarche photographique et son utilisation du noir et blanc, une volonté de transparence et de vulnérabilité. Dans ses autoportraits, il y a en effet quelque chose, dans son regard notamment, de pénétrant, de vrai. On a l’impression qu’elle nous dévisage, qu’elle nous scrute, autant que nous, nous la regardons.

La photographe américaine, née en 1982 à Braddock, en Pennsylvanie, a commencé par travailler sur ce qu’elle connaît le mieux: elle-même, mais aussi sa mère et sa grand-mère. Dans la série The Notion of Family, élaborée entre 2001 et 2014, on découvre ainsi trois générations de femmes, trois générations de femmes afro-américaines vivant dans Etat connu pour avoir abrité les premières aciéries des Etats-Unis. D’où une population ouvrière, majoritairement pauvre et issue de minorités. Derrière l’idée de transparence qu’évoque la jeune femme, il y a aussi un travail autour de la notion d’invisibilité.