«Les choses n’ont-elles pas autant de pouvoir sur nous que nous en avons sur elles», s’interroge Laurence Bertrand Dorléac, historienne de l’art et professeure à Sciences Po. Interview, à l’occasion de la publication de son dernier livre, Pour en finir avec la nature morte.

«Le Temps»: A quand remonte cette expression de «nature morte»?