L’amitié comme alcool fort qui brûle le gosier quand menacent les ombres. L’autre soir, au Théâtre de Vidy, la fraternité n’était pas un mot d’ordre, mais une effusion contagieuse. La grande maison lausannoise lançait sa saison et ne pouvait espérer éruption plus aimante.