Il nous a bien fait rigoler avec les aventures de Pascal Brutal, champion de la virilité offensive dans la France de demain, ou de Jérémie le loser pas même magnifique, sans oublier, sur grand écran, Les Beaux Gosses. Riad Sattouf avait indéniablement de l’humour mais encore un regard particulier, comme en témoigne La Vie secrète des jeunes, un strip publié dans Charlie Hebdo rapportant d’étonnants instantanés urbains. «J’ai l’impression de porter mon attention vers ce que les autres ne remarquent pas. J’ai une sorte de pouvoir pour scanner les situations étranges à l’avance», confie le dessinateur à Libération.