Jusqu’à ce que les morts se réveillent de leur sommeil éternel pour se repaître des entrailles des vivants, tout allait plutôt bien dans la petite bourgade américaine de Centerville… Mardi soir, la 72e édition du Festival de Cannes s’ouvre avec la projection de The Dead Don’t Die, un film de zombies signé Jim Jarmusch. Un cinéaste révélé il y a trente-cinq ans sur la Croisette, où il a déjà présenté neuf de ses longs métrages et remporté trois prix. L’avenir dira si ce film attendu peut prétendre au statut d’œuvre culte, voire même de classique.

Lire aussi notre éditorial: Cannes, une nécessaire vitrine