Carnet noir

L’écrivain Gonzague Saint-Bris meurt dans un accident de voiture

L’écrivain auteur d’une cinquantaine de biographies, créateur du Festival du film romantique de Cabourg et passeur d’histoire est décédé la nuit dernière dans le Calvados. Il avait 69 ans

L’écrivain et journaliste français Gonzague Saint-Bris est mort dans la nuit de lundi à mardi dans le Calvados, non loin de Pont-l’Evêque, en Normandie, passager d’une voiture qui, pour une raison encore inexpliquée, a quitté la route, le tuant sur le coup.

Il était connu pour son amour de l’histoire, qu’il a fait passer en consacrant une grande partie de la cinquantaine de livres qu’il a écrits à des romans ou des biographies historiques – dont celle du marquis de Sade, de Louis XI, ou d’Alexandre Dumas, qui fut chroniquée par Le Temps.

Relire: Gargantua de la littérature, Alexandre Dumas passe à table (2002)

Il rêvait de devenir académicien mais n’avait jamais pu passer le seuil du quai de Conti. C’était le créateur du Festival du film romantique de Cabourg et de La Forêt des livres, en Touraine.

Relire la chronique de Marie-Claude Martin: L’Académie française, un nouveau télé-crochet (2012)

Gonzague Saint-Bris écrivait notamment pour Le Figaro et pour Paris Match, et était souvent invité de talk-shows à la radio ou à la télévision. Son prochain livre, Les Aristocrates rebelles, aux Editions des Arènes, annoncé pour fin août, est consacré à Cyrano de Bergerac, Olympe de Gouges ou encore Lord Byron.

Publicité