L’écrivain belge Henri Vernes, de son vrai nom Charles-Henri Dewisme, créateur de l’aventurier Bob Morane, un grand succès de littérature et de BD, est décédé dimanche à l’âge de 102 ans, a annoncé lundi sa maison d’édition, Le Lombard, sur son site internet. L’auteur était né à Ath, près de Tournai (ouest de la Belgique), le 16 octobre 1918.

Près de 40 millions d’exemplaires de livres de Bob Morane ont été vendus dans le monde. Sa série de plus de 200 romans a également été adaptée en bande dessinée.

Une «mémoire incroyable»

«Il est mort d’un affaiblissement généralisé», a indiqué à l’AFP, Jacky Legge, conservateur du Musée de Folklore de Tournai qui a consacré à l’auteur un espace permanent d’exposition après son centenaire fin 2018.

«C’est quelqu’un qui avait gardé une mémoire incroyable. C’est ce qui me surprenait chaque fois que je le voyais. Il gardait une mémoire des faits, des personnes, des lieux où ils les avaient rencontrées vraiment phénoménale. Il avait une faculté d’encore nous raconter, de nous passionner de ce qu’il avait vécu», a confié ce proche.

Il vivait ces dernières années dans un appartement de la commune bruxelloise de Saint-Gilles, entouré de masques, statuettes et autres tableaux ramenés de ses nombreux voyages lointains.

Bob Morane, une icône de la culture populaire

Alors qu’il est journaliste à Paris, après la seconde guerre mondiale, son heure de gloire arrive en 1953 lorsque la maison d’édition Marabout se lance dans le roman-feuilleton pour jeunes et fait appel à lui. Bob Morane est né: Français, 33 ans, costaud, polyglotte et justicier sans peur contre les pirates, les monstres de l’espace, la troublante Miss Ylang-Ylang ou son ennemi juré, l’Ombre jaune.

A partir des années 1960, les romans sont adaptés en BD par l’auteur lui-même avec des dessins du Belge Gérald Forton. Bob Morane avait eu les honneurs du groupe de rock français Indochine, en 1982 dans le tube «L’Aventurier».

Lire aussi: 2020, année de la bande dessinée