Classique

Leonardo Garcia Alarcon: «Charpentier, c’est la noblesse de l’esprit»

Le chef baroque aborde pour la première fois l’unique tragédie lyrique du compositeur français. Une rencontre heureuse

Ce sera sa cinquième apparition en tant que chef sur la scène lyrique genevoise. Il y eut d’abord La Calisto avec l’OCG au BFM en 2010. Puis Alcina inaugura l’ODN avec l’OSR, avant qu’Il Giasone et King Arthur ne s’y succèdent à un rythme saisonnier, en compagnie de la Cappella Mediterranea.

Cette fois, le spécialiste du répertoire baroque aborde Médée de Marc-Antoine Charpentier au Grand Théâtre. Une grande nouveauté pour lui, car il intervient dans une coproduction avec l’English National Opera, qui date de 2013. D’habitude, le chef défricheur œuvre toujours dans une dynamique de création et de redécouverte.