Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
L'actresse chinoise Luna Kwok et le réalisateur singapourien Siew Huy Yeo posent avec leur Léopard d'Or.
© ALEXANDRA WEY

Locarno

Le Léopard d'or à un film singapourien, «A Land Imagined»

Le film «A Land Imagined», du réalisateur singapourien Yeo Siew Hua, a reçu le Léopard d'or au 71e Festival de Locarno. Ce polar complexe se déroule dans l'univers impitoyable des travailleurs immigrés trimant sur les gros chantiers de l'Etat insulaire

Le jury international présidé par le réalisateur chinois Jia Zhang-ke a révélé son choix samedi après-midi. Les Léopards seront décernés en soirée sur la Piazza Grande pour le meilleur film, la meilleure mise en scène ainsi que pour les meilleurs acteur et actrice. D'autres catégories sont également primées.

Lire aussi: «A Land Imagined», entre rêves et cauchemar

Un prix spécial va au documentaire M, de la Française Yolande Zauberman. La réalisatrice de confession juive y thématise l'abus sexuel au sein de la communauté ultraorthodoxe de la ville israélienne de Bnei Brak.

La meilleure actrice est Andra Guți pour son rôle dans Alice T. Dans ce drame roumain autour de l'adolescence, elle incarne une jeune rebelle de 17 ans dont la grossesse défie sa mère adoptive.

Le jury a désigné meilleur acteur Ki Joobong. Dans le film sud-coréen Gangbyun Hotel, il interprète un poète fatigué de la vie. Le réalisateur de cette oeuvre doucement mélancolique est un revenant à Locarno: Hong Sangsoo avait remporté le Léopard d'or en 2015 pour Right Now, Wrong Then.

Lire aussi: Les marivaudages de Hong Sang-soo

Une mention spéciale du jury va au drame social britannique Ray & Liz de Richard Billingham. La seule contribution suisse au concours international, Glaubenberg de Thomas Imbach, part en revanche les mains vides.

Bettina Oberli récompensée

Hors concours, la réalisatrice suisse Bettina Oberli a reçu le Variety Piazza Grande Award pour Le vent tourne, son premier film en français, tourné dans le Jura. Avec son prix de la critique, le magazine spécialisé américain Variety encourage la carrière internationale d'une oeuvre.

Le Prix du public va à Blackkklansman de Spike Lee. Cette histoire d'un détective de police noir infiltrant le Ku-Klux-Klan sera visible dans les salles obscures à la fin août déjà.

Dans la catégorie Cinéastes du présent, la Suissesse Nicole Vögele, âgée de 35 ans, se voit décerner le Prix spécial du jury pour son film documentaire Closing Time sur un resto de nuit de Taipei. Ce concours est destiné aux premières ou deuxièmes oeuvres.

Dans cette catégorie, le prix principal, un Léopard d'or, va à la Syrienne vivant à Vienne Sara Fattahi pour Chaos, un film sur trois femmes syriennes qui vivent à trois endroits différents. Le meilleur réalisateur de la relève est Tarik Aktaş (Turquie) pour Dead Horse Nebula.

Le Swatch First Feature Award, décerné à un premier long-métrage, récompense Alles ist gut d'Eva Trobitsch (Allemagne). Le Signs of Life Award honore The Fragile House de Lin Zi (Chine).

Enfin, le prix principal décerné dans le cadre de la Semaine de la critique, indépendante du festival, va au documentaire Le Temps des Forêts de François-Xavier Drouet (France).

Publicité
Publicité

La dernière vidéo culture

Le performeur Yann Marussich se fait imprimer Le Temps sur le corps

Un soir à la rédaction du Temps. La salle de réunion est transformée en labo photo géant éclairé de rouge. Au milieu de la pièce, l'artiste Yann Marussich, rendu photosensible. Sur son corps nu se développent des titres du «Temps». 60 spectateurs assistent à l'expérience qui dure 45 minutes.

Le performeur Yann Marussich se fait imprimer Le Temps sur le corps

n/a
© Arnaud Mathier/Le Temps