La crise sanitaire permettra-t-elle au Festival de Cannes 2021 de se dérouler comme prévu au mois de juillet? Thierry Frémaux, son délégué général, y croit en tout cas dur comme fer, bien décidé à faire oublier l’annulation de l’édition précédente. Au point de commencer à dévoiler sa sélection officielle à coups d’annonces retentissantes. La dernière en date? Le retour en compétition de l’enfant terrible du cinéma français, Leos Carax, neuf ans après la présentation de son précédent film, Holy Motors.