«Manas, c’est le monde», disent les Kirghiz. Manas? C’est un récit monumental qui relate le destin du héros éponyme et de ses descendants, luttant pour l’indépendance du peuple nomade. Pour ce pays d’Asie centrale qu’est le Kirghizistan, coincé entre le Tadjikistan, l’Ouzbékistan, le Kazakhstan et la Chine, l’histoire n’a pas été de tout repos. De l’empire mongol de Gengis Khan au XIIIe à son absorption par l’empire russe en 1876, puis son indépendance en 1991, la tradition et l’identité de ce pays sont un enjeu. On comprend dès lors vite que Manas est un symbole d’identité nationale.